Reprendre un restaurant : le guide pour réussir votre projet

Reprendre un restaurant : le guide pour réussir votre projet

Envie de vous lancer dans l’aventure de la restauration ? Différents moyens peuvent être adoptés, notamment la reprise d’un restaurant déjà existant. Comparé à l’ouverture d’un nouvel établissement, racheter un restaurant offre de nombreux avantages. Pour réussir votre projet, différents points doivent être analysés.

« Reprendre une affaire clé en main plutôt que de la créer peut constituer une alternative intéressante. Mais pour la pérenniser, elle nécessitera une solide connaissance de votre marché et de l’activité existante: préparez bien votre reprise »

Sacha Abergel, Consultant en restauration

Analyser l’implantation géographique du restaurant

Comment reprendre un restaurant ? Si vous vous posez cette question, sachez qu’un tel projet nécessite la réalisation de différentes étapes à commencer par identifier vos cibles potentielles. Vous devez ainsi vous renseigner sur les établissements à reprendre sur tout le territoire français.

La localisation géographique figure parmi les critères à prendre en compte. Avant de vous engager dans le rachat d’un restaurant, prenez le temps d’étudier la zone de chalandise dans laquelle se situe l’établissement. Cela vous permettra de mieux connaître la clientèle potentielle, mais aussi d’en apprendre davantage sur l’environnement concurrentiel. À noter que les zones dynamiques et fréquentées sont à privilégier. Par ailleurs, assurez-vous qu’aucun changement important n’est prévu sur la zone (ouverture de nouveaux établissements concurrents, fermeture d’une entreprise à proximité…).

Entrer en contact avec les vendeurs

Une fois que avez sélectionné un ou plusieurs établissements à reprendre, vous devez vous préparer à entrer en contact avec les gérants. Préparez quelques questions à poser pour mieux connaître la situation du restaurant (volume d’activité, organisation, raison de la mise en vente…).

Une fois le restaurant choisi, exprimez clairement votre intérêt. Établissez une relation de confiance et tenez régulièrement vos interlocuteurs au courant de vos démarches.

Focus sur le local

Outre l’implantation géographique, le local doit aussi être vérifié lors de la reprise d’un fonds de commerce d’un restaurant. Il importe de vous assurer que celui-ci corresponde parfaitement à vos attentes, mais aussi à votre budget. La taille figure entre autres parmi les points à vérifier.

Par ailleurs, vérifiez que le local soit conforme aux normes d’hygiène et de sécurité. En effet, les travaux relatifs à la mise en conformité peuvent coûter relativement chers. L’acquisition d’un local lors de la reprise d’un restaurant implique également l’acquisition du bail commercial en cours. Étudiez soigneusement ce document en portant votre attention sur la durée restante à courir, la conformité du contenu du bail avec les activités envisagées ainsi que le montant et les modalités de révision du loyer.

Étudier la clientèle du restaurant

Les clients sont essentiels au bon fonctionnement de l’établissement. Vous devez bien les connaître pour pouvoir mieux les satisfaire. Ainsi, avant d’acheter un restaurant déjà existant, différents points méritent votre attention : le profil du client, le budget moyen, les menus qui séduisent le mieux…

N’hésitez pas à faire un sondage auprès de la clientèle régulière de l’établissement : de quoi sont-ils satisfaits ? Quels sont les points d’amélioration à retenir ? Qu’est-ce qu’il ne faut pas changer ?…

Besoin de passer à la phase concrète pour optimiser la gestion de votre restaurant ?

Confiez votre projet à Foodies consulting et bénéficiez d’un accompagnement professionnel.

Analyser les données chiffrées de l’établissement

Lors de la reprise d’un fonds de commerce de restaurant, assurez-vous également que l’établissement ait une bonne santé financière. Il convient notamment d’analyser le chiffre d’affaires réalisé au cours des trois derniers exercices comptables.

Notez qu’un chiffre d’affaires en baisse peut notamment traduire une baisse de fréquentation ou une diminution des jours d’ouverture et/ou des horaires. De la prudence est ainsi de mise. En cas de chiffre d’affaires stable, l’établissement a certainement atteint son rythme de croisière. Des changements peuvent se révéler nécessaires pour le faire progresser. Une hausse est en revanche positive, mais ses causes doivent toutefois être recherchées (hausse de la fréquentation, augmentation des jours d’ouverture…). Outre le chiffre d’affaires, les comptes annuels sur les derniers exercices doivent aussi être analysés. N’hésitez pas à vous faire assister par un expert-comptable.

D’autres points à étudier

Vous envisagez de reprendre un restaurant sans expérience ? Sachez que d’autres éléments doivent être analysés. La qualité des équipements et du matériel disponibles doivent être étudiés. Cela vous permettra d’évaluer avec précision le budget à consacrer aux travaux, au remplacement d’appareils… L’état de chaque appareil doit être analysé minutieusement. Si vous prévoyez de vendre de l’alcool au sein de l’établissement, renseignez-vous auprès du vendeur sur la licence en sa possession (licence de restaurant ou licence de débit de boissons à consommer sur place). Par ailleurs, sachez qu’un permis d’exploitation est nécessaire et une déclaration en mairie est requise.

Étudiez aussi le rôle du chef actuel de l’établissement et évaluez l’impact de son départ sur le bon fonctionnement de l’établissement. Prévoyez une période transitoire de plusieurs semaines pour réussir la transition. L’effectif en place figure également parmi les points à analyser. Identifiez notamment les employés occupant des postes clés, notamment le responsable en salle et le responsable en cuisine. Notez que lors de la vente d’un fonds de commerce d’un restaurant, le vendeur cède aussi les contrats de travail. Vous serez ainsi amené à travailler avec l’équipe actuelle. Les motivations du vendeur doivent aussi être analysées.

Réaliser les démarches relatives à l’acquisition

Outre l’analyse de ces différents points, vous devez effectuer plusieurs étapes. Une fois que le vendeur vous présente le prix, n’hésitez pas à négocier le montant de la transaction après avoir valorisé l’établissement et présentez vos conditions de paiement.

Vous devez également établir un plan financier et le présenter à votre banquier si vous envisagez de contracter un prêt pour ouvrir un restaurant. Une fois le financement obtenu, il ne reste plus qu’à finaliser la transaction, à choisir un statut juridique, puis à créer votre entreprise.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page