Ouvrir son restaurant : les étapes à suivre

Ouvrir son restaurant : les étapes à suivre

Pour combiner passion pour la cuisine et vie professionnelle, l’ouverture d’un restaurant constitue un compromis. Mais un tel projet ne s’effectue pas au hasard. En effet, différentes étapes doivent être validées pour ouvrir son restaurant. Bilan personnel, choix du concept ou encore formalités administratives, voici les démarches à suivre pour mener à bien votre projet.

« En France, sept restaurants sur dix ne passent pas le cap des trois ans d’ouverture, avec principalement pour cause un manque de préparation du projet. Mettez toutes les chances de votre côté: maîtrisez les bases avant de vous lancer »

Sacha Abergel, Consultant en restauration

Réalisation d’un bilan personnel et professionnel

Avant d’effectuer les démarches administratives et juridiques pour créer un restaurant, il convient avant tout de bien réfléchir au projet. Se poser les bonnes questions constitue une étape essentielle pour éviter que l’établissement ne ferme définitivement ses portes

En premier lieu, demandez-vous si vous êtes suffisamment motivé pour vous lancer dans la création d’un restaurant. Disposez-vous des compétences requises pour en assurer la gestion ? Vos objectifs professionnels sont-ils en phase avec votre vie professionnelle ? Êtes-vous prêt à faire face aux exigences du secteur ? Une fois cette étape de réflexion passée, vous serez en mesure de savoir si vous êtes prêt pour concrétiser ce projet.

Élaboration du concept

Le choix du concept figure parmi les priorités pour ouvrir un restaurant. Prenez le temps de plancher sur votre projet. Il convient de déterminer le type de restaurant que vous souhaitez ouvrir. Différentes formes peuvent être adoptées : restauration rapide, restauration traditionnelle, grill ou steak house, restauration à thème…

N’hésitez pas non plus à vous renseigner sur les tendances actuelles. Assurez-vous de vous démarquer de vos concurrents en misant sur un concept original. Une fois les grandes lignes définies, le nom de l’établissement, l’emplacement, le menu, les prix pratiqués, l’ambiance ou encore le niveau de service doivent aussi être étudiés.

Réalisation d’une étude de marché

Au moment de monter un restaurant, une étude de marché doit également être réalisée. Cette opération permet de vérifier la viabilité du projet grâce à l’analyse du secteur dans votre zone de chalandise. L’étude de marché permet d’identifier la tendance générale et l’évolution du marché. Par ailleurs, vous pourrez faire une analyse détaillée de votre environnement concurrentiel.

Il faut préciser qu’une étude de terrain doit être menée lors de cette étape, en offrant l’opportunité de rencontrer votre future clientèle. Leurs attentes en matière de restauration doivent être étudiées. N’oubliez pas non plus d’identifier les facteurs susceptibles d’influencer le marché et votre établissement (réglementation et législation, les clés du succès ou encore les contraintes du marché).

Choix de l’emplacement et du local

Pour construire un restaurant, le choix de l’emplacement constitue une étape clé pour garantir la réussite du projet. Optez pour une localisation répondant à la demande de votre clientèle cible. Quatre éléments doivent être pris en compte au moment de choisir l’emplacement du restaurant : zone de chalandise suffisante, localisation à proximité d’un axe passant, présence de lieux de vie (cinéma, commerces, etc.) ou encore facilité de stationnement.

Outre l’emplacement, le choix du local est également important. En effet, pour pouvoir ouvrir un restaurant en France, l’établissement doit être conforme à des normes d’hygiène et de sécurité. Par ailleurs, différents travaux d’aménagement peuvent se révéler nécessaires. Pour réduire les investissements et le temps consacré à ces tâches, choisir un local en bon état est de mise. En ce qui concerne la superficie, respectez la règle suivante : 20% pour la cuisine, 30% pour les locaux privés et 50% pour la salle de restauration.

Besoin de passer à la phase concrète pour optimiser la gestion de votre restaurant ?

Confiez votre projet à Foodies consulting et bénéficiez d’un accompagnement professionnel.

Établissement d’un business plan

Ouvrir un restaurant représente un certain budget. En effet, créer son restaurant implique divers investissements (aménagement et agencement du local, mise aux normes, achat de matériel de cuisine, achat de mobilier…). Généralement, un financement bancaire est requis pour réaliser le projet. Pour convaincre un établissement bancaire de vous accorder un prêt, la rédaction d’un business plan figure parmi les étapes incontournables pour ouvrir un restaurant.

L’intégralité de votre projet de création d’entreprise de restauration doit être présentée dans ce dossier. Différents tableaux financiers doivent y être joints, à savoir le compte de résultat prévisionnel, le bilan prévisionnel, le plan de financement ainsi que le budget de trésorerie.

Réalisation des diverses formalités administratives

Pour ouvrir un restaurant, différentes formalités administratives doivent aussi être réalisées. Vous devez notamment obtenir un permis d’exploitation ainsi qu’une licence pour proposer des boissons alcoolisées au sein de votre établissement.

Par ailleurs, le respect de diverses règles concernant notamment les normes d’hygiène, de sécurité et d’accessibilité figure aussi parmi les conditions à remplir pour ouvrir un restaurant. Des règles en matière d’horaire d’ouverture et de fermeture, de diffusion de musique ou encore d’affichage sont aussi à respecter.

Réalisation des formalités de création de l’entreprise de restauration

Pour ouvrir un restaurant à Paris, à Lyon ou n’importe où en France, vous devez effectuer les démarches de création d’entreprise. Vous devez notamment choisir un statut juridique (SARL, entreprise individuelle, EIRL, EURL).

Il convient par la suite d’effectuer les déclarations obligatoires auprès du CFE (Centre de Formalités des Entreprises) de votre Chambre de Commerce et d’Industrie. Parallèlement, vous devez enregistrer votre entreprise au RCS ou Registre du Commerce et des Sociétés.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page